Rechercher
  • katherinelaureat

Confinement et crédit immobilier.

Avec cette situation exceptionnelle, les notaires et les banques traitent les demandent urgentes mais le marché du crédit immobilier est en pause.

En effet, du côté des notaires, les signatures prévues sont reportées et dans la plupart des banques, avec des équipes réduites, seul les projets avec un accord avant les mesures de confinement peuvent être poursuivis. Globalement le temps de traitement des dossiers de crédit c'est donc considérablement rallongé.

Si vous avez des projets en cours, pas la peine de les mettre de côté, il faut juste s'adapter et comprendre que les choses prendront plus de temps.

Il est donc utile de signer un avenant au compromis de vente afin d'allonger la durée des conditions suspensives.

Concernant les offres de prêts déjà émises, certaines banques ont d'ores et déjà adapté la durée de validité des offres de prêt.


Concernant les crédits déjà en cours, la question qui se pose est : "comment faire face à une baisse de revenus ? "

Si, suite à la crise, vous anticipez une baisse de revenus, vous pouvez demander à votre banque un report de vos mensualités, l'assurance étant toujours à payer. Dans les conditions générales de votre offre de prêt, il est prévu après 12 ou 24 mois de remboursement de mettre en pause jusqu'à 12 mensualités. Mais attention, vous allez alors payer des intérêts supplémentaires.

Une autre possibilité est la modulation des échéances. Une autre clause de l'offre de prêt prévoit la modulation des échéances après 12 ou 24 mois dans la limite de 30% de la mensualité initiale. La durée sera alors rallongée dans la limite de deux ans. Le coût global du crédit augmente alors.

Vous pouvez envisager aussi un remboursement anticipé partiel de votre prêt. Si vous avez de l'épargne, vous pouvez rembourser partiellement par anticipation votre prêt. La somme remboursée viendra donc diminuer le capital restant dû et donc les mensualités. Attention, cette opération peut avoir un coût, les indemnités de remboursement par anticipation.

Enfin, vous pouvez prévoir une restructuration de vos crédits afin de regrouper vos différents crédits en une seule mensualité plus basse afin de diminuer votre endettement.

Nous nous tenons à votre disposition même en confinement afin de discuter de toutes ces éventualités.

108 vues0 commentaire